Rencontres locales

Lyon, NTH8

La scène punk à Lyon (1976-2016)

La scène punk à Lyon émerge dès la fin des années 1970, avec des groupes comme Starshooter, Electric Callas ou Marie et les Garçons (qui joue au festival punk de Mont-de-Marsan en 1977). Filmés par Georges Rey, ces premiers groupes font figure de patrimoine local. Mais la scène punk lyonnaise est active, diversifiée et engagée. Elle circule entre Saint-Etienne et Lyon en s’arrêtant à Givors. Sur les pentes de la Croix-Rousse, elle investit des squats, accueille Virginie Despentes qui en gardera son pseudo, multiplie les lieux de répétition où se croisent Haine Brigade ou Carte de Séjour. De Givors au Trokson, cette scène punk lyonnaise se redistribue depuis quarante ans jusqu’à Zone Infinie, Beaten Brats, Brice et sa pute ou Venin Carmin. Au milieu des années 1990, au Pezner, ça décloisonne à tout va : Ça décloisonne à tout va. Un foyer de contre-culture émerge, qui accueille des performers comme Ron Athey ou Jean-Louis Costes, et des concerts de Lydia Lunch ou du groupe berlinois anti-nazi, anti-fasciste et anarchiste Atari Teenage Rio. La musique nourrit les engagements politiques. Le Do It Yourself, les collectifs et la solidarité produisent une scène diversifiée et créative qui ne cesse de se renouveler, en matière de production, de diffusion ou de création. C’est cette histoire de la scène locale qui sera étudiée dans cette journée à Lyon, pendant lesquels les témoignages des acteurs et des actrices résonneront avec des communications d’historiens, de musicologues ou de géographes.

2

juin 2018

Affiche

Programme

Philippe Gonin, Philippe Liotard, Laurence Ramos, Luc Robène et Solveig Serre — Introduction

Philippe Gonin — Panorama de la scène punk à Lyon, 1977-1983

Didier Kelvin — Punk à Lyon, 1977-1978 : Nouveau rock, nouvelle scène. Regard sur un échec

Philippe Gonin — « À toute bombe », Starshooter rock’n’punk

Olivier Migliore — De Starshooter à La grande illusion : la prosodie d’un chanteur

Table ronde — Générations punk: avoir été, être et devenir punk à Lyon

Grégory Bahde — Premières visualisations et analyses d’impact écologique des mutations d’un secteur de la production musicale : Une cartographie

Marine Schütz — Marie et les clichés, sur la culture visuelle de Marie et les Garçons

Table ronde — Production et diffusion : radios, labels, fanzines à Lyon

Georges Rey — Projection

Marguerite Zion — Enjeux de la patrimonialisation du punk à Lyon

Cyril Michaud — Lyon capitale du rock 1978-1983 : Projet d’exposition

Questions du public

Table ronde — De Givors au Trokson: itinéraires historico-géographique et foyers de la scène punk lyonnaise