Rencontres locales

Marseille, L'Alcazar

La scène punk à Marseille (1976-2016)

Marseille s’ouvre au punk dès 1978. Par le dynamisme de ses quartiers populaires (La Plaine et les quartiers nord), l’importance de la vie associative – de Monkey Production à Runaway Movement – et des groupes historiques comme Nitrate ou Cops and Robbers, l’importance de la scène punk à Marseille s’impose. Dans les années 1980, on assiste à la montée en puissance de cette identité musicale qui inscrit la contribution marseillaise au punk en dialogue non seulement avec les expressions musicales anglo-saxonnes, mais aussi plus diverses, du reggae au rock. La diversité des formes musicales que prend le punk à Marseille dans les années 1990 (hardcore, oi!) ne se dément pas : la ville devient le terreau de l’émergence d’une culture visuelle punk organisée autour de différents collectifs (Le dernier cri) et du fanzinat (Why, Destroy). Il s’agira donc de mettre en exergue la question de l’essaimage du punk au-delà de la capitale et d’interroger la capacité de cette musique à faire sens loin de Paris en questionnant la spécifi cité et l’identité propre du punk marseillais. Les témoignages des différents acteurs de la scène punk à Marseille (musiciens, gens de radio, disquaires, organisateurs de concerts, labels et journalistes) et les analyses des chercheurs autour du punk et des formes associées à Marseille viendront nourrir le contenu de cette journée

11

janvier 2020

Affiche

Programme

Luc Robène et Solveig Serre — Pour une histoire de la scène punk en France

Robert Rossi — Le punk dans le contexte de l’histoire du rock à Marseille

Table ronde — Sur les traces du punk historique

Table ronde — Marseille, ville hardcore et oi!

Table ronde — Des punks et des images

Laurent Grün et Will — Entretien

Julie Abbou — Le Cul entre deux chaises. A propos de l’étanchéité des pratiques et des savoirs

Rémi Bovin — Les sessions Pirate Punx comme performance d'un lien social ouvert à Marseille par La Plaine

Table ronde — Festivals, fanzines, orgas et salles de concert