Pourquoi ?

PIND est un projet essentiel par son objet. Le punk, étincelle de vie musicale, faite d’énergie et d’insolence, saisie aux marges et au cœur de notre monde. Un projet qui permet d’espérer mettre en lumière et valoriser une création musicale et artistique en résistance, une culture de l’urgence d’agir, forte d’inventivité et de débrouillardise, nourrie des postures politiques, des mots et des hymnes qui ont accompagné et construit des parcours de vie.

PIND est un projet essentiel par sa dimension humaine, par les contacts et réseaux scientifiques, professionnels, artistiques, musicaux, qui se sont constitués à travers PIND et que nous continuerons à défendre et développer coûte que coûte.

PIND est un projet essentiel enfin car nous sommes conscients des enjeux sociétaux qu’il véhicule. En portant ce projet qui peut paraître subversif du point de vue académique et sociétal, nous entendons mobiliser un prisme décisif dans la compréhension de la société contemporaine, de ses marges et des dynamiques de résistance qui la structurent. Nous voulons, à travers le regard que la recherche peut porter sur le punk en France, éclairer le sens que les acteurs de cette scène donnent à leur place et à leurs choix, confrontés au défi de la réécriture du monde.

Trois grands défis

1. Préserver une mémoire fragile en train de s'éteindre en raison de la vulnérabilité des acteurs et de la fragilité et du caractère périssable des supports matériels consubstantiels à l'idéologie punk prônant la débrouille et le bricolage.

2. Casser les formes d'illégitimité de l'objet en montrant l'intérêt de valoriser l'étude de ce segment illégitime des musiques populaires entendu comme un prisme pour observer le fonctionnement de la société contemporaine, et en montrant ce qui rend le punk français irréductible à ses homologues anglo-américains.

3. Replacer la musique au cœur de l’objet, entendue comme une matérialité sonore particulière produite et utilisée socio-culturellement qui caractérise, identifie et définit le style musical punk.

Quatre chantiers

Notre projet est structuré en quatre grands chantiers de recherche interdisciplinaires et interdépendants: le temps, l'espace, les systèmes de représentation, la violence. Leur confrontation doit permettre de répondre à la question centrale de notre recherche: qu'est-ce que le punk?