Rencontres locales

Nantes, Trempolino

La scène punk à Nantes (1976-2016)

Dans la continuité des réflexions déjà initiées portant sur les scènes locales, et plus particulièrement des journées organisées dans le Grand Ouest (Caen, Rennes et Montaigu), cette rencontre s’inscrit dans un contexte spécifique marqué par de forts enjeux d’histoire populaire et de patrimonialisation matérialisés notamment par la sortie de l’ouvrage Histoire populaire de Nantes et de l’exposition Rock ! Une histoire nantaise.

Même si Nantes est moins réputée pour sa scène punk que ne le sont ses voisines bretonnes et vendéennes, mettre au jour l’histoire du punk dans cette ville permettra cependant d’interroger la notion de scène locale au-delà de ses caractéristiques les plus visibles que sont les groupes et les concerts. Il s’agira également d’aborder l’histoire du punk au travers des formes de médiation et de patrimonialisation qui contribuent à capter et forger cette histoire, en particulier les processus de « mise en mémoire » et d’expositions qui contribuent à conserver la trace d’une scène qui passe aujourd’hui de l’underground au musée.
C’est donc une variété d’activités qui seront mises au cœur de cette journée d’étude et qui permettront d’interroger l’hétérogénéité des engagements dans la scène locale punk à ses débuts jusqu’à son actualité la plus récente.

17

novembre 2018

Affiche

Programme

Luc Robène et Solveig Serre — Ouverture

Claire Bousigue et Elvire Bornand — Donner de la voix: itinéraire d’une chanteuse de punk hardcore

Mehdi Boukhenfir et Gildas Lescop — Retour sur le parcours d’un « hardcore trooper »

Gérôme Guibert et Toma — La scène rock nantaise et le punk

Table ronde — D'une génération à l'autre

Samuel Étienne et Marie Bourgoin — Les fanzines punk à Nantes des années 1980 aux années 2000

Alexandra Czmil et Sue Rynski — Pas comme on les voit !

Table ronde — D'un genre à l'autre

Table ronde — Quand la scène nantaise entre au musée